CENTRE DE TRAVAILLEURS
SURVEILLES DE LA ROCHELLE
(Charente-Maritime)

Le CAMP DE LA ROCHELLE-LALEU existait vraisemblablement depuis 1942 et réunissait 300 à 400 internés travaillant pour l'Organisation TODT. Ce camp fut bombardé le 27 mars 1944 et les détenus transférés à ST MARTIN-DE-RE.

On les retrouve dans un lycée de LA ROCHELLE fin mai 1944 où ils composaient, semble-t-il, le gros de l'effectif du camp.

Lettre d'un interné expédiée de LA ROCHELLE le 30-5-1944
à destination d'un interné à la Citadelle de ST MARTIN-DE-RE.

Adresse figurant dans la lettre jointe

C'est ce que laisse entendre l'interné DARDANNE dans sa lettre adressée à son camarade René PIGOT toujours détenu à la Citadelle de ST-MARTIN-DE-RE :

... J'ai pu causer avec des copains qui revenaient de l'ile et ils m'ont exprimé le mécontentement que vous éprouviez à voir que l'on semblait vous négliger… Pendant une bonne partie de notre séjour ici, chaque jour on nous disait que tous les internés politiques devaient revenir…

Pour ce qui est de l'installation et de la vie au lycée de LA ROCHELLE, il ajoute :

Ici tout est calme, le travail se raréfie de plus en plus pour des raisons que vous devinez aisément. Ainsi cela nous donne droit aux dimanches de repos.

Au travail, on essaie de nous occuper avec des bricolages quelconques, en somme le plus dur c'est de faire la route, car maintenant on nous a supprimé le train à cause des trop grandes facilités de voyage mises à la disposition des camarades. Aussi mainte­nant nous devons nous appuyer quatre kilomètres cinq cents le matin et autant le soir et c'est surtout cela qui nous fatigue.

Les lettres des internés n'accompagnent que trop rarement, hélas, les plis en provenance des camps ; c'est fort regrettable car elles sont une source précieuse de renseignements sur la vie de tous les jours.

Mise jour
23/03/2008