ETABLISSEMENT DE VALS-LES-BAINS
(Ardèche)

Placé sous l'autorité du Ministère de l'Intérieur, Direction Générale de la Sûreté Nationale, l'ETABLISSEMENT D'INTERNEMENT ADMINISTRATIF DE VALS-LES-BAINS fut ouvert en janvier 1941 pour l'internement de personnalités considérées comme responsables de la défaite de 1940.

M. DU MOULIN DE LA BARTHETE, Directeur de Cabinet du Maréchal PETAIN, déclarera : "Nous avons été trahis ! Il faut punir les traîtres".

Dans un premier temps, quinze internés en provenance de PELLEVOISIN (Indre) arriveront à AUBENAS (Ardèche) dans la nuit du 2 janvier 1941 et seront hébergés provisoirement à l'Hôtel Bellevue. Parmi eux, Paul REYNAUD, Georges MANDEL, Vincent AURIOL, Jules MOCH, Max DORMOY...

Après une dizaine de jours de travaux, le Grand Hôtel des Bains, à VALS-LES-BAINS, était en mesure de recevoir ces internés.

L'isolement individuel était la règle : promenades dans des enclos divisés en secteurs et placés sous haute surveillance ; portes des chambres fermées à clef en permanence, les internés ne pouvant en sortir, sous surveillance, que pour l'usage des W.C. et les promenades dans l'enclos.

En février 1941, quelques internés seront libérés et d'autres assignés à résidence en mars.

Lettre de VALS-LES-BAINS du 27-2-1941 à destination de MARSEILLE.
Elle a été ouverte par la Commission de Censure OF de PRIVAS.

Cachet au verso.

Le 5 mai 1941, seuls REYNAUD et MANDEL se trouvaient encore à l'Hôtel des Bains. Ils seront transférés quelques jours plus tard à "La Châtaigneraie", propriété réquisitionnée à VALS-LES-BAINS, qui fermera définitivement fin novembre 1942.

Mise jour
23/03/2008