CAMP DE MAISONS-LAFFITTE
(Seine-et-Oise)

Conformément au décret du 1er septembre 1939 confirmant la circulaire du 30 août 1939, "tous les étrangers de sexe masculin ressortissant de territoires appartenant à l'ennemi" âgés de 17 à 50 ans, furent enjoints par un communiqué du 5 septembre de rejoindre immédiatement les Centres de Rassemblement prévus à cet effet. Un second communiqué en date du 14 septembre diffusé par la presse et la radio convoquait à leur tour les hommes de 50 à 65 ans.

Pour la région parisienne, plusieurs centres de rassemblement ont été prévus dont celui de l'hippodrome de MAISONS-LAFFITTE ouvert dans ses écuries.

Carte postale d'un interné au CENTRE DE RASSEMBLEMENT DES
ETRANGERS DE MAISONS-LAFFITTE du 4-6-1940 pour PARIS.

Dans sa correspondance du 4 juin 1940, Daniel KOENIG précise que les internés vont partir incessamment vers un autre camp. Les Allemands seront à PARIS le 14 juin !

Ainsi, à cette date, les 8 000 internés de la région parisienne -dont 5 000 Juifs- auront été transférés sous surveillance de la police vers les camps d'internement de la zone sud. La plupart des hommes sont envoyés à ST-CYPRIEN et les femmes sont dirigées sur GURS et dans les camps-annexes des MILLES. Elles sont estimées à plus de 9 000 le 23 juin 1940.

Le 17 mai 1940, des dispositions avaient en effet touché à leur tour les femmes âgées de 17 à 65 ans.

Mise jour
09/04/2010